L’éloge de l’écoute et de la curiosité chez le vendeur

Accompagnement à la commercialisation en territoire rural

L’éloge de l’écoute et de la curiosité chez le vendeur

Voici un sujet dont il me démangeait de parler : l’image du vendeur-commercial d’aspirateur, requin parmi ses congénères, prêt à vendre un frigo à un inuit. Cette image qui nuit au métier de la vente car elle nous hante tous.

Et bien, il est grand temps de la laisser derrière nous !

Mais avant tout, petit retour en arrière pour comprendre d’où vient cette aberration. Tout ceci a commencé lors de l’essor des grandes sociétés commerciales, à la fin du XIXe siècle. Tout a coup, il y eut un grand besoin de vendeurs capables, en quelques minutes maximum, de persuader n’importe qui d’acheter un truc dont il n’avait pas besoin ne serait que 10 min auparavant. Il fallait des gens et une manière de communiquer, pour persuader des masses de clients d’acheter des tonnes de trucs. La société de consommation était née.

Oui, c’est pas mal, hein ? Aujourd’hui, c’est banal, c’est dans les mœurs, mais à l’époque, c’était une révolution !

De ce fait, on a eu besoin de collaborateurs qui avaient du dynamisme, la tchatche, l’enthousiasme collectif, l’improvisation facile, la répartie, l’envie d’aller parler au premier inconnu venu, le tout avec un sourire artificiel, mais sincère… On est bien loin des qualificatifs que l’on peut attribuer à un producteur fermier, qui est plus à l’aise dans ses prairies ou jardins.

Mais ainsi, au fil des années, les écoles se sont mises à former ce genre de commerciaux, ces qualités sont devenues la norme chez tout vendeur, et on a laissé pour compte l’écoute, le calme, le naturel. Et même la lenteur.

Pourtant, quand on y réfléchit, un bon vendeur, c’est un vendeur qui prend le temps de répondre aux besoins de la personne qu’il a en face de lui. Et c’est en cela que nous avons perdu de vue le but premier du commerce, satisfaire un besoin et non pas le créer.

A Terra Cognita, nous prônons une manière de vendre dans le calme, à l’écoute, la plus naturelle/organique possible. Nous nous attachons à la sincérité, au plaisir de parler de ces si beaux produits que vous proposez, de leurs qualités, de leur fabrication, de la passion que vous y avez mis. Nous pensons qu’un bon vendeur est avant tout un grand curieux, capable de s’intéresser aux personnes qu’il a en face de lui, et de leur laisser un bon souvenir. Il faut savoir remettre la lenteur dans les échanges commerciaux, savoir reprendre le temps d’aller à la rencontre des clients et non de leur imposer un produit.

On ne cherchera jamais à faire de vous des vendeurs d’élite, mais on s’assurera que vous sachiez mettre vos produits, dont vous pouvez être fiers, en avant au bon moment, de la manière qui vous convient le mieux. Avec un seul objectif : satisfaire vos clients, et trouver le même sourire chez vous que chez eux une fois la journée finie.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *